Quel est le prix d’un scooter électrique ?

0
60
Scooter électrique tarifs

Vous êtes enfin prêt à réaliser votre désir le plus cher du moment, celui d’acquérir un scooter électrique. Vous avez obtenu votre BSR et après avoir défini l’usage à en faire et donc le modèle qui vous correspond, il convient de prévoir un budget pour l’achat de votre engin. Si vous n’avez aucune idée du coût à envisager pour l’aboutissement de votre projet, vous êtes à la bonne adresse ! Cet article vous aide à connaître le prix d’un scooter électrique.

Le prix d’achat d’un scooter électrique

Plus cher qu’un scooter thermique, le scooter électrique est pourtant de plus en plus vendu au sein de l’Hexagone. Sans nul doute pour donner du crédit à ce concept écologique dit « du zéro émission ».

Le prix à l’achat de ce « deux roues » varie en fonction de la gamme et de la taille du moteur. Ainsi, un équivalent à un 50 cm3 varie de 1500 à 2000 € en entrée de gamme. Pour un milieu de gamme, il faudra prévoir entre 2000 et 3000 €. Un haut de gamme, quant à lui nécessite un budget allant de 3000 à 4500 €.

Dans le cas où vous décidez d’acquérir un scooter électrique avec un moteur de puissance supérieure, vous devez envisager respectivement une somme moyenne de 2500 €, 4000 € et 6000 € pour l’entrée, le milieu et le haut de gamme. Notons que ces différents prix sont fixés sans les subventions de l’État à savoir : le bonus écologique et la prime à la conversion.

Le bonus écologique

Un scooter électrique vous procure de nombreux avantages dont celui de bénéficier du bonus électrique pour l’achat, la location avec offre d’achat ou encore la location longue durée d’au moins deux ans. Il est possible que cette somme soit directement déduite du prix de vente au niveau du concessionnaire. Dans le cas contraire, vous pouvez la réclamer aux pouvoirs publics après l’achat. 

Pour ce qui est du montant, il dépend de la puissance de l’engin. Deux barèmes sont à prendre en compte à cet effet.

  • Moteur avec une puissance maximale nette inférieure à 2 kW : le bonus accordé représente 20 % du coût d’acquisition TTC, soit un montant maximum de 100 €.
  • Moteur dont la puissance maximale nette est supérieure ou égale à 2 kW : dans ce cas, la valeur de l’aide s’établit en fonction de la capacité énergétique de la batterie, à hauteur de 250 €/kWh. Le plafond est fixé au plus faible montant, soit 27 % du coût d’acquisition TTC ou 900 €.

Il faut aussi noter que le niveau de puissance de 2 kW dépend de la norme européenne applicable. Une puissance de 3 kW sera prise en compte, selon la directive 2002/24/CE et 2 kW conformément au règlement UE 168/2013. D’un autre côté, le véhicule doit être neuf, fonctionner sans batterie au plomb et avoir un certificat d’immatriculation en France.

La prime à la conversion

Tout comme l’automobile, le bonus écologique peut être cumulé avec la prime à la conversion. Cela est possible, lorsqu’un scooter électrique neuf s’acquiert en même temps que le retrait de la circulation d’un vieil engin à moteur thermique. Toutefois, le scooter neuf doit répondre aux mêmes caractéristiques que celles requises dans le cadre du bonus écologique.

Les personnes éligibles à cette prime doivent résider en France et avoir un revenu fiscal de référence (RFR) de l’année précédente qui soit inférieur à 13 489 € (rehaussé temporairement à 1800 €). Le montant de la prime s’élève à :

  • 1100 € pour les engins acquis ou loués par une personne physique dont le RFR par part est inférieur à 13 489 € ;
  • 100 € dans le cas contraire.

En somme, la prime à la conversion combinée au bonus écologique garantit à l’acheteur d’un scooter neuf, une aide de 2000 € pour un revenu fiscal de référence par part inférieur ou égal à 13 489 € et 1000 € dans les autres cas. En plus de cela, vous pouvez bénéficier d’autres aides au niveau local pour les deux roues comme les scooters et les motos. Vous aurez donc à réaliser des économies non négligeables.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici