Combien coûte une maison de retraite pour le résident ?

Combien coûte une maison de retraite pour le résident ?

Vous avez l’intention de vous faire aider par une maison de retraite pour la prise en charge d’un parent proche. Mais à quel coût ? C’est la question qui vous préoccupe. En effet, il existe dans les Établissements d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes (EHPAD), différents tarifs pour l’entretien des personnes âgées. Découvrez ci-dessous le coût d’une maison de retraite pour un résident.

Le tarif dépendance

Le tarif dépendance est un coût lié à l’autonomie du résident. Il prend en compte les différentes prestations en rapport aux actes quotidiens fondamentaux. Il comprend aussi les accompagnements spéciaux. Il est évalué en fonction du niveau de la dépendance du résident. S’il est moins autonome, le coût est plus élevé.

En effet, la dépendance est évaluée à partir d’une grille appelée « AGGIR » qui signifie Autonomie Gérontologique et Groupes Iso-Ressources. Cette évaluation se fait par le médecin coordonnateur de la maison de retraite. Le niveau de dépendance est alors exprimé en « GIR » (Groupe Iso-Ressources) compris sur une échelle de 6 à 1. Ces différents niveaux correspondent à trois tarifs répartis comme suit :

  • Un coût pour les GIR 5-6 estimé de façon journalière entre 3 et 7 euros
  • Un coût pour les GIR 3-4, estimé par jour entre 8 et 17euros
  • Un coût pour les GIR 1-2, estimé par jour entre 13 et 26 euros

Par ailleurs, il faut remarquer que le prix de dépendance est fixé chaque année par le président du conseil départemental. C’est ce qui justifie la différence des prix d’un département à un autre. Cependant les (Gir 1-4) âgés d’au moins 60 ans peuvent bénéficier d’une allocation Personnalisée d’Autonomie.

Le tarif hébergement

Le tarif d’hébergement ne tient pas compte du degré de dépendance. C’est un tarif qui est à la charge du résident. Le coût moyen est d’au moins 45 euros. La plupart du temps, ce tarif reste le même pour tous les résidents au sein de l’établissement.

En effet, les frais d’hébergements dépendent de chaque maison de retraite. Ils sont liés à l’entretien des chambres, la restauration, les animations quotidiennes. Cependant les coûts peuvent varier selon les prestations et les équipements d’une maison de retraite à une autre. D’autre part, ces frais couvrent également les dépenses relatives à la rémunération de certains personnels. À défaut de ressource, vous pouvez vous référer à l’aide sociale départementale.

Les autres tarifs à la charge du résident

Les coûts en rapport aux prestations médicales sont pris en charge par l’assurance maladie. Par contre, on note des frais supplémentaires qui sont assurés par les résidents mis à part l’hébergement. Ces frais varient d’un établissement à un autre. En optant pour une maison de retraite, vous devez évaluer en amont ces différentes dépenses. Vous avez par exemple :

  • Les produits cosmétiques quotidiens (savon, mousse à rasoir, déodorant, etc.) ;
  • Les soins du corps (la coiffure, les pédicures et manucures) ;
  • L’accès à la télévision (le résident l’apporte de chez lui) ;
  • Les sorties et les spectacles qui souvent payants ;
  • Le blanchissage du linge ;
  • L’accès à la connexion internet ;
  • Les repas partagés avec des invités au sein de l’établissement qui sont généralement facturés.

Au vu de ces différents tarifs supplémentaires, il n’est pas facile d’estimer le coût moyen d’un établissement de retraite. Toutefois, en fonction du dernier rapport de l’Inspection générale des affaires générales (IGAS) publié en août 2009, le coût moyen par mois d’une maison de retraite est d’environ 1500 euros en zone rurale. Tandis qu’en milieu urbain, le coût est de 2900 euros et peut aller jusqu’à 5000 euros dans certains établissements. Après ces différentes enquêtes, le montant à la charge du résident est d’environ 2200 euros par mois.

L’aide sociale

En ce qui concerne l’aide sociale, vous avez notamment : L’Allocation Personnalisée d’Autonomie. C’est une aide qui s’adresse aux personnes âgées de 60 ans afin de les accompagner dans les dépenses. L’APA est donc accordée en fonction du niveau de dépendance du résident.

En effet, pour bénéficier d’une APA, il faut demeurer chez soi ou auprès d’un accueillant familial ou encore dans un établissement médico-social avec une capacité d’accueil supérieur à 25 places. De plus, le bénéficiaire doit être en perte d’autonomie et doit avoir besoin d’une personne pour l’accompagner dans ses actes fondamentaux.

Par ailleurs, le niveau d’allocation est égal au montant de dépendance de la maison de retraite en fonction des degrés (GIR). Il est alors fixé selon le degré de revenus du bénéficiaire avec la participation du bénéficiaire. Par exemple, si le revenu mensuel est inférieur ou égal à 2.486,89 euros, la participation de l’allocataire est égale au montant dépendance de la maison de retraite soumise au niveau GIR 5-6.

La maison de retraite pour résident n’a pas un coût standard. Les tarifs sont variables et ils prennent en compte l’état du résident.

Clément

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *