Quel est le prix d’un vélo du tour de France ?

0
194
cout complet dun velo du tour de france

Une question que beaucoup se posent au moment où les grands tours prennent place pendant l’été : combien coute un vélo du tour de France ?

Une réponse simple pourrait être donnée : le coût moyen varie entre 10 000 € et peut attendre 15 000 € pour les modèles phares des plus grands champions.

Nous avons passé en revue les différents composants d’un vélo ainsi que leur cout associé durant leur conception.

Si vous souhaitez en savoir un peu plus sur le cout réel d’un vélo d’un grand tour, alors cet article va vous permettre d’y voir un peu plus clair sur ces bijoux de technologie qui font autant rêver les cyclistes amateurs que les coureurs professionnels !

Présentation des deux catégories de vélos des grands tours

Pour commencer, sur chaque grand tour, on distingue deux catégories d’épreuves. Les étapes traditionnelles qui se déroulent en plaine, mais également en montagne et les étapes de contre la montre.

Pour les étapes traditionnelles, les vélos utilisés ressemblent très fortement à ceux que l’on retrouve au près du grand public.

En revanche, pour les modèles d’épreuves de contre la montre, ce sont des machines spécifiques qui permettent aux coureurs d’adopter une position aérodynamique.

Les différences principales de ces deux types de vélo résident d’une part dans la géométrie, mais surtout par rapport à la forme du guidon.

Un guidon de vélo de route permet au cycliste d’adopter trois positions et notamment d’avoir accès aux freins à tout moment.

À l’inverse, le guidon d’un vélo de contre la montre offre une position très aérodynamique, mais le cycliste n’a tout simplement pas accès aux freins.

C’est pour cette raison que ces vélos avec leur particularité, ne peuvent pas réellement être utilisés sur des routes non fermées à la circulation.

Certains composants grâce à leur conception font facilement varier à la hausse le prix final d’un vélo.

Les principaux composants d’un vélo de cycliste professionnel

prix velo tour de franceUn vélo est conçu à partir de trois grands éléments : Le cadre, élément central qui pourrait être comparé à une colonne vertébrale. Les roues qui sont le point de jonction entre le cycliste et la route et enfin la transmission qui permet de transformer les efforts du cycliste pour se déplacer.

Le cadre du vélo

Le cadre d’un vélo peut être en acier (pour les modèles les plus anciens) ou en aluminium pour les vélos vendus pour le grand public.

Les cadres de vélos de cyclisme professionnel sont la plupart du temps en carbone. Certains modèles sont fabriqués aux dimensions spécifiques d’un coureur professionnel et sont parfois en titane.

Les roues d’un vélo

Les roues de vélo constituent à elles seules environ 20 % du poids total du vélo. Les matériaux employés pour concevoir une roue doivent être légers, car il on un impact direct sur le poids global d’un vélo.

Ainsi, la plupart du temps, les vélos sur les grands tours et les courses professionnelles sont dotés de modèles de roues en carbone.

Des roues avec une hauteur de jante limitée sont principalement utilisées en montage ou sur des parcours vallonnés.

En revanche, sur des parcours plats, les coureurs préfèrent opter pour des modèles avec des jantes plus hautes et ainsi bénéficier de l’inertie provoquée par ces dernières.

On retrouve même des roues dit “pleines” en carbone sur des épreuves de contre la montre. Étant donné que la vitesse est très constante sur ce type de parcours, la priorité va donc à l’inertie et surtout à l’aérodynamisme qu’offre ce type de roue à vive allure.

Le groupe de transmission

Élément central d’un vélo, le groupe de transmission à connu au fil des saisons de nombreuses évolutions. Autrefois mécanique, avec des commandes directement intégrées aux cadres, les vélos d’aujourd’hui arborent désormais des systèmes de changement de vitesse électrique. Certaines marques offrent même des dérailleurs et leviers de vitesse avec la technologie Bluetooth.

En acier puis en aluminium, la course au gain de poids des fabricants de composants célèbres ont par ailleurs développé des systèmes de transmission en carbone !

Le système de freinage à également beaucoup évolué. Pendant de nombreuses années, le freinage était à patins. L’efficacité d’arrêt notamment sur des courses par temps pluvieux était très médiocre sur des roues en carbone.

La plupart des vélos sont à présent dotés de freins à disque le plus souvent hydrauliques. Ainsi, les intempéries n’ont plus vraiment d’impacts sur l’efficacité de freinage. Les systèmes de freins à disque ont permis d’augmenter grandement la sécurité des coureurs qui peuvent atteindre en descente des vitesses supérieures à 100 km/h.

Les autres éléments (selle, guidon et potence)

D’autres composants n’ont pas été en reste lorsqu’il s’agit de les améliorer pour réduire le poids total du vélo.

Ainsi, la selle, mais également le guidon ou la potence des vélos sont créés à partir de fibre de carbone.

On pourrait croire qu’une selle en carbone n’est à première vue peu confortable, mais le confort ne résidente pas dans le composant en soi, mais plutôt à la géométrie par rapport à la morphologie d’un cycliste. Ainsi, une selle en carbone qui est conçue spécialement pour un coureur est beaucoup plus confortable qu’une selle avec un rembourrage en mousse.

Pourquoi le carbone a-t-il autant de succès ?

prix composant velo cyclisme tour de franceÇa reste l’élément le plus utilisé dans la conception d’un vélo. Du fait de sa très bonne rigidité, mais aussi grâce à sa légèreté, le carbone est l’élément idéal pour des vélos de compétitions.

On retrouve souvent ce matériau dans l’aéronautique voir-même dans l’aérospatiale.

Associé à de la résine, la fibre de carbone est tressée et ensuite façonnée à la main ou à l’aide de moules spécialement conçues pour créer les composants d’un vélo.

Pour cette raison, la recherche autour de ce composant, la création des moules et le façonnage à la main sont des coûts de fabrication assez importants.

Ainsi, un vélo utilisé sur le tour de France coûte en moyenne 15 000 €. Avec ce prix, le vélo arbore un cadre complet en carbone (5000 €), une paire de roues en carbone (3000 €), un groupe électrique et un système de frein à disque (4000 €). Il faut également inclure les autres éléments comme la potence, la selle et le guidon (2000 €).

Enfin, les éléments annexes avoisinent les 1000 €. Notamment pour le système hydraulique, la guidoline, les pneumatiques et d’autres accessoires comme le compteur Bluetooth ou le système de pédale.

Bien entendu, ces modèles qui pèsent moins de 7 kg (6.8kg) représentent un très petit segment sur le marché du vélo. Ce genre de machines ne sont généralement visibles que sur les tours professionnels.

Pour résumer

Le prix d’un vélo peut largement varier entre les modèles créés pour le grand public et ceux utilisés lors de compétitions internationales. Les recherches technologiques, l’aérodynamisme et le poids associés aux matériaux sont des facteurs qui influent grandement sur le prix final.

Les vélos de très haut de gamme peuvent parfois couter très chers. Même si ces derniers ne sont pas à la porter de tous, la plupart des cyclistes amateurs sont unanimes : ils aimeraient tous avoir au moins une fois la chance d’essayer ce type de monture présentent sur les grands tours !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici